• MA PARTICIPATION EN TANT QUE RESISTANT PASSIF AUX MANIFESTATIONS A LA MODE par Dominique David

    Je n'ai jamais participé à AUCUNE manifestation que ce soit et n'ai pas l'intention d'y foutre les pieds un jour.

    D'abord, pour le refus de revendiquer en groupe, de me placer sous la tutelle d'un parti, d'un mouvement ou même d'une éthique. Fut-ce pour la meilleure des causes.

    Je refuse catégoriquement d'être suiveur, autant que suivi. La force collective, toujours et encore, ne démordant pas de cette saloperie et dangereuse idée qui fait dire que - l'union fait la force -

    J'ai choisi les chemins de la liberté individuelle. La mienne, en l'occurrence et j'y trouve tout à fait mon compte sans rien demander à qui que ce soit.

    De ces manifestations, je n'en avais aucunement connaissance, jusqu'à ce que j'en lise quelques lignes, ici-même.

    Je me souviens tout de même de ce mouvement de masse, descendu dans la rue contre ce que l'on appelait encore le RDS (Remboursement de la Dette Sociale) où les grévistes, cré vingt dieux ! ne voulaient point céder... Ah ? Vraiment ?...

    Je me souviens aussi de ce mouvement anti-Sarkhosyste, après l'élection de celui-ci. Les manifestants, avaient hurlé au fascisme au son des binious...Puis, plus rien, là encore...

    Ce, pour l'une comme pour l'autre de ces joyeuses manifestations, orchestrées par les syndicats, à la botte du patronat, jusqu'à ce que chacun rentre tranquillement dans son foyer pour fêter Noël en s'embarrassant si vulgairement de mille et unes saloperies parce qu'ils ont TOUS la thune à Noël pour cela, les beaufs...

     

    N'oubliez jamais que une année sur l'autre, sinon, une fois l'an, comme à la foire, la meute fait son cinéma de façon ABSOLUMENT identique pour des résultats aussi médiocres que les précédents; c'est-à-dire que ceux-ci sont tout à fait minables. La foule imbécile, courant dans les rues, drapeaux au vent, satisfaite de se faire matraquer par la flicaille comme pour montrer son importance aux yeux des merdias qui, par ailleurs, la manipule honteusement, la foule imbécile disais-je, permettant tout au plus à cette même flicaille de légitimer sa répression, n'est pas en mesure de comprendre que tout cela est très soigneusement orchestré dans les officines des théoriciens du "mieux être social" qui de celui-ci n'en ont que faire.

     

    Une chose et une dernière, quant à ces syndicats meneurs de troupes : ceux-ci, en demandant ou "feignant d'exiger" la hausse des salaires, ne font qu'aller à l'encontre de ce contre quoi ils se battent : la lutte contre du Capitalisme. C'est en effet vers la disparition du système salarié qu'ils devraient tendre et non vers son "mieux être" apparent.

    Tout est du vent ! La gentille tempête d'Automne qui fait vendre des journaux aux profiteurs journalistes qui mériteraient bien eux aussi de se faire caillasser la gueule ! Petite émeute des bonnes consciences comme ces repas agités où les digestifs font taire tout le monde et qui fait causer dans les chaumières, jusqu'à ce qu'arrive Noël, cette saloperie de fête, où, je le répète, ils trouvent tous la thune pour bouffer gras, s'empoisonner, et se pleinement satisfaire des mets les plus épouvantables... Au revoir, à l'année prochaine. Si Dieu Etat le permet. Mais il le permettra, l'encouragera même. Et comment donc !

    Un petit rien d'observation donc, permet de constater que ce cirque se déroulera encore l'année prochaine à la même date, ou bien l'année qui suivra.

    Un petit rien d'observation permet aussi de constater que d'une "hausse" des salaires, s'ensuit inévitablement une inflation des produits de marché...

     

    Vous aimez tellement vous faire avoir ?

     

    On a dit parfois : La lutte oui mais la fête aussi. Cette lutte, quand je la croise dans la rue, quand je la lis dans les journaux, me fait toujours rire....les imbéciles !

     

    SBA 


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :